Réhabilitation de l’axe routier Hahaya-Mitsamihuli : Le Chef de l’Etat a procédé hier à la pose de la première pierre

C’est devant un parterre de hautes personnalités et de son gouvernement que le Chef de l’Etat, Azali Assoumani a solennellement procédé à la pose de la première pierre qui entre dans le cadre des travaux de réhabilitation de l’axe routier Hahaya-Mitsamihuli.

Bien que le soleil fut au rendez-vous, le site du chantier de la compagnie chinoise a été rempli d’une immense foule, du nord comme d’ailleurs. Après des applaudissements unanimes, le maire de la commune de Mbude Souheili a saisi cette occasion, au nom des deux régions, pour remercier le chef de l’Etat, son gouvernement, le Royaume d’Arabie Saoudite ainsi que la compagnie chinoise pour le lancement des travaux routiers. Il a terminé le mot de remerciement en montrant que les deux régions se mobilisaient pour soutenir l’émergence souhaitée par le chef de l’Etat. De son côté, le représentant de la compagnie chinoise Cgc, choisie pour réaliser la réhabilitation de l’axe routier, a demandé aux concernées, Mitsamihuli-Mbude, de déployer leurs efforts afin que la compagnie puisse surmonter les différentes contraintes “qui ne sont pas des moindres”.

A son tour, l’ambassadeur d’Arabie Saoudite accrédité en Union des Comores, Hamad Ben Mohamed El-Hadjiri, représentant le bailleur dudit projet, a expliqué que cette route financée par le Fond saoudien pour le développement est une artère vitale pour le désenclavement du nord de l’île qui est une façade touristique du pays en passant par l’aéroport vers la capitale.”Depuis les années 80, le gouvernement saoudien a soutenu le réseau routier au niveau des trois îles et certaines sont toujours utilisables : citons par exemple la route du Roi Khalid au Sud de Ngazidja. Le lancement de ce projet ne sera pas le dernier puisque le Fonds saoudien pour le développement est prêt à poursuivre le financement des projets vitaux dans ce pays en particulier dans les secteurs du réseau routier, de l’éducation et de l’énergie”, a-t-il promis.

Continuer le financement

Il a saisi également cette occasion, pour saluer la croissance continue des relations entre les deux pays reflétant les aspirations communes des deux peuples frères, qui “constitue en évidence la volonté affichée des deux dirigeants des deux pays, le Roi Salman bin Abdulaziz et le président Azali Assoumani de promouvoir et développer cette relation au plus haut degré”.

Quant à l’argentier comorien, Saïd Ali Saïd Cheyhane, qui représentait son homologue ministre de l’Aménagement du territoire, il a fait une brève présentation du projet. Il a ainsi fait savoir que cette route représente une partie d’un projet englobant, la route allant de Dindri à Lingoni à Ndzuani, avec un montant total qui s’élève pour les deux secteurs à 11 milliards de francs comoriens. Les travaux dureront 14 mois, ici à Ngazidja, à compter de ce jour. “Cette cérémonie est une parfaite illustration d’une coopération agissante et conforme aux aspirations du peuple comorien. Cette route, construite dans les années 60 par le président Saïd Mohamed Cheikh, ainsi que celle allant de Dindri à Lingoni à Ndzuani sont la traduction de l’excellence de notre relation avec le Royaume d’Arabie Saoudite mais aussi la preuve de l’engagement de notre partenaire à accompagner l’émergence de notre pays”, a ajouté le ministre des Finances et du budget.

Le Chef de l’Etat, Azali Assoumani, a affirmé que la construction de la route Hahaya-Mitsamihuli, s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre de la stratégie d’aménagement du territoire que nous avons définie pour densifier le réseau de nos infrastructures, afin de rapprocher la population des facilités administratives, économiques et sociales, désenclaver les zones de production agricole, permettre le développement du tourisme et, ainsi, jeter les bases de l’exploitation optimale de nos potentiels en développement.

Année des infrastructures

“C’est pourquoi nous avons proclamé l’année 2017-2018, Année de remise à niveau des infrastructures routières nationales et ce chantier comme ceux de Washili-Dimani et Dindri-Lingoni, s’inscrit dans le cadre de cette politique de développement national.Parce que notre ambition est d’inscrire notre pays parmi les pays émergeants à l’horizon 2030, nous devons dès aujourd’hui, créer les conditions du développement économique et social de notre pays”, a déclaré le président de la République.

Après avoir insisté sur l’importance de la paix, la stabilité, la sécurité et l’unité nationale, Azali Assoumani a évoqué la question des assises nationales. “Ces assises nous permettront non seulement de faire le bilan de la gestion de notre pays depuis son accession à l’Indépendance et d’en tirer des enseignements pour l’avenir mais constituent aussi une opportunité en or, de réfléchir, lucidement et sereinement, sur la société comorienne”, a-t-il dit, avant de promettre que des études seront également lancées début 2018, pour les routes secondaires, à travers toutes les iles.
Réha_axe routier site

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *